Quels sont les essentiels à savoir sur la rénovation énergétique de votre maison ?

La rénovation énergétique a pour but d’éliminer, après un audit, les sources de pertes d’énergies liées au chauffage et aux appareils électriques de la maison. Lorsqu’elle est bien réalisée, la rénovation énergétique conduit à des économies d’énergie substantielles et améliore le confort thermique de la maison. Quels sont les éléments de la maison sur lesquels intervenir lors d’une rénovation ? Qu’en est-il des solutions auxquelles avoir recours ? Voici l’essentiel à savoir sur la rénovation énergétique de votre maison ?

Rénovation de l’isolation

Selon l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, plus de 60 % de la consommation énergétique d’une maison est liée au chauffage. Cela entraîne d’importantes charges qui pèsent dans le budget familial. D’une part, vous pouvez utiliser un comparateur fournisseur énergie, pour avoir une idée sur les différentes offres du marché. En changeant de fournisseur, vous pouvez certainement réaliser des économies. D’autre part, réduire les pertes liées au chauffage conduit à une importante économie d’énergie. C’est la fonction de l’isolation.

Dans une maison, l’isolation thermique est l’ensemble des isolants utilisés pour empêcher la déperdition. On retrouve généralement les installations thermiques au niveau du toit, des cloisons, des murs et du plancher. Dans une démarche de rénovation énergétique, l’expert procède à une évaluation des besoins énergétiques réels afin de comparer les résultats avec la consommation énergétique moyenne. Cette opération, qui permet de déterminer les pertes, est suivie par une identification de la source des pertes. Est-ce au niveau du toit, des cloisons ou des murs ?

Après cette étape, il est temps de remplacer les matériaux inefficaces et mettre à niveau certaines surfaces. Si les pertes sont dues à une mauvaise isolation de la toiture, c’est le plafond qui doit être rénové. On procédera dans ce cas à un remplacement du plafond par un matériau ayant une plus grande résistance thermique.

Pour ce qui est de l’isolation des murs, la rénovation peut être faite de deux manières. Vous aurez le choix entre une isolation des faces intérieures et extérieures. La première possibilité est moins compliquée et elle nécessite un faible budget. En revanche, l’isolation des faces extérieures fait intervenir beaucoup de paramètres et elle revient plus chère. Retenons quand même que le principe reste le même : remplacer les matériaux isolants moins résistants par ceux qui sont plus efficaces. Il en va de même pour les interventions au niveau des cloisons et des planchers.

Rénovation des systèmes de chauffage et des appareils électriques

Si vous habitez une vieille maison, alors vos équipements de chauffage devront certainement être rénovés. Ces appareils sont moins efficaces (à faible rendement) et donc très énergivores. Il est conseillé de remplacer les anciens modèles par des appareils dotés d’une technologie renouvelable.

L’objectif est de satisfaire les besoins énergétiques en consommant un faible kWh. Pour ce faire, les systèmes de chauffage vieillissants seront remplacés par : une pompe à chaleur, une chaudière à biomasse, un chauffe-eau solaire, un four solaire, etc.

Pour ce qui est des appareils électriques, la rénovation conduira à un remplacement de tous les appareils consommant de l’énergie plus qu’il n’en faut. Luminaires, téléviseurs et autres appareils seront examinés afin d’identifier ceux qui devront être remplacés. Les nouveaux équipements doivent être plus économiques et plus écologiques. La rénovation passe également par une évaluation des offres du marché des fournisseurs d’énergie. Le but ici est de trouver le fournisseur, ayant un tarif réglementé ou autre, qui propose une offre plus intéressante que ses concurrents.

Rénovation des systèmes de contrôle

Le but de la rénovation étant de réduire la consommation afin de réaliser des économies, il est important d’avoir des systèmes de contrôle à la pointe. Ces systèmes permettent généralement de surveiller l’ensemble de l’installation pour détecter les fuites. Par exemple, vous obtiendrez une alerte lorsque les ouvrants d’un local conditionné sont ouverts ou lorsque les lampes d’un local sans occupants sont allumées.

Par ailleurs, les systèmes les plus performants intègrent des modules de programmation qui permettent l’allumage ou l’extinction automatique d’un équipement. En outre, vous aurez la possibilité de définir une consommation journalière ou mensuelle à ne pas dépasser. Ces méthodes et technologies visent toutes à optimiser l’utilisation de l’énergie et réduire la consommation. Si les dispositions nécessaires sont prises, les résultats ne tarderont pas à se faire remarquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.