Quels sont les critères à prendre en considération dans le cadre d’une négociation commerciale liée à un prêt ?

Les banques octroient aux particuliers, commerçants et professionnels des prêts dans le but de financer un projet. La négociation de ces emprunts passe cependant par plusieurs facteurs. Quels sont les critères les plus importants pour négocier un crédit ?

Le profil emprunteur

Pour vous accorder un prêt, la banque s’intéresse en majorité à votre condition physique. Cela prend en compte votre âge et votre état de santé physique. Dans la mesure où les banques préfèrent emprunter aux personnes sur une longue durée, les jeunes sont priorisés. Qu’il s’agisse d’un crédit personnel ou d’un prêt d’une autre nature, il doit nécessairement être accompagné par une assurance emprunteur. Ceci vous permet de prouver votre pleine santé à la banque.

La situation professionnelle

À ce niveau, les banques ne s’intéressent pas seulement à votre travail. En effet, les personnes disposant d’un CDI ont plus de chance de voir leur projet validé que celles travaillant sous un CDD. C’est la recherche de garantie par les établissements bancaires qui les oblige à tenir compte de ce critère. Il n’est pas interdit aux personnes ayant un CDD de demander à obtenir un crédit. Parfois, certaines personnes étant en CDI gagnent moins que des salariés en CDD. Dans ce cas, il est clair que la banque optera simplement pour le cas qui lui accorde sa garantie. De plus, lorsque vous êtes une personne ayant une ancienneté dans votre emploi, vous avez plus de chance d’obtenir votre prêt sans difficulté. Votre capacité d’emprunt est davantage liée à ces points.

Le taux d’endettement

Le terme taux d’endettement est un élément important lors de la préparation d’un dossier de demande de prêt. En effet, d’après les dispositions légales votre d’endettement doit être compris en 30 et 40 %. L’idéal, c’est qu’il soit de 33 %. Lorsque vous respectez ce principe lors de la négociation de prêt, vous vous garantissez une sécurité de vie. Il faut que votre salaire soit 3 fois supérieur à la mensualité que vous vous engagez à verser à la banque.

Ceci vous permet de justifier votre solvabilité auprès de l’établissement bancaire. Avant de vous accorder votre prêt, la banque fait un point sur le reste que vous aurez à vivre dès que votre mensualité sera prélevée. Vous devez donc fournir toutes les informations sur vos revenus et l’ensemble de vos patrimoines. Lorsque les indices prouvent que vous avez assez de revenus, la banque peut accepter de vous accorder un taux d’endettement s’élevant à 35 %.

L’apport personnel du prêteur

Bien que la politique visée par la banque soit de venir en aide aux personnes pour la réalisation de leurs projets, elle veille efficacement sur ses fonds. Cela dit, avant d’accorder un quelconque prêt, la banque tient compte essentiellement de ce que le prêteur peut lui apporter. C’est pourquoi avant de négocier un prêt, vous devez prévoir une partie qui vous incombe personnellement. En effet, lorsque vous proposez de supporter une partie du projet, votre responsabilité est engagée et la banque y accorde une réelle attention.

Cependant, le montant que vous mettez en jeu ne doit pas être insignifiant, même s’il ne vous est pas exigé d’avoir une balance équitable entre le montant total du prêt et votre apport. Pour un crédit immobilier par exemple, l’apport personnel exigé est de 10 %. Ainsi, pour un crédit de 150 000 euros, prévoyez un apport d’au moins 15 000 euros. Dans ce cas, le risque de refus sera moins élevé, notamment si votre taux d’endettement ne dépasse pas 33 %.

La durée du prêt

Lorsque vous négociez un emprunt, sa durée joue un grand rôle dans la décision de la banque. D’abord, lorsque vous proposez de rembourser votre dette sur une période relativement courte, vous avez un grand avantage. Certes, les mensualités seront élevées, mais le prêt ne sera pas onéreux. En revanche, lorsque vous optez pour le long terme, vous bénéficiez de faibles mensualités avec pour corollaire un taux d’intérêt assez élevé. Toutefois, avant de fixer la durée d’engagement, vous devez nécessairement tenir compte de votre capacité mensuelle de paiement. Il faut aussi noter que lorsque le prêt dure dans le temps, la banque se retrouve en situation de risque.

En résumé, lorsque vous êtes sur le point de demander un prêt, vous devez anticiper les exigences de la banque. Ceci vous permet de prouver que vous êtes averti et responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.