Conseil assurance habitation : louer vides et meublés ?

Vous êtes locataire et vous envisagez de vous installer dans une nouvelle habitation ? Dans ce cas, plusieurs possibilités s’offrent à vous : le choix d’un appartement ou d’une maison vide, ou celui d’un meublé. Pour vous aider à prendre la bonne décision, nous avons répertorié pour vous les principales différences entre ces deux options.

Location vide ou meublée : quelles différences matérielles ?

Comme l’indique son nom, le logement meublé doit être loué avec ses meubles. Oui, mais pas uniquement… Le propriétaire a également l’obligation de fournir à son locataire tous les équipements nécessaires au bon déroulement de sa vie quotidienne. Conformément au décret numéro 2015-981 de 2015, les équipements obligatoires d’un meublé sont les suivants :

  • La literie accompagnée d’une couette ;
  • Un dispositif occultant pour les chambres (volet ou rideau) ;
  • Une table et des chaises ;
  • Des étagères ;
  • Une plaque de cuisson ainsi qu’un four ou un four à micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur et un congélateur ;
  • La vaisselle (en quantité suffisante pour que les occupants du logement puissent prendre leur repas) ;
  • Des ustensiles de cuisine ;
  • Des luminaires ;
  • Le matériel d’entretien ménager nécessaire à l’habitation (aspirateur, balais, serpillière…).

A contrario, un logement vide n’a aucune obligation matérielle. Il peut être totalement nu. C’est au locataire de personnaliser les lieux et d’apporter le nécessaire pour pouvoir y vivre convenablement.

L’assurance habitation, la garantie, le préavis etc. tout connaître sur les différences et similitudes

Sachez aussi que des règles différentes s’appliquent sur le bail d’un logement vide et sur celui d’un meublé :

  • Le dépôt de garantie est de 2 mois de loyer maximum pour un meublé, contre 1 mois pour une location vide ;
  • Le préavis de départ est de 3 mois pour un logement classique, mais il est réduit à 1 mois pour un meublé ;
  • La durée du bail d’un logement meublé est de 1 an, contre 3 ans pour une habitation nue.

D’autres éléments, en revanche, sont communs à ces deux types de locations :

  • Le candidat locataire doit avoir des cautions ;
  • Des frais d’agence immobilière peuvent être appliqués ;
  • Le propriétaire doit respecter des règles de non-discrimination au logement et des critères de décence ;
  • Les règles de fixation du loyer, de paiement du loyer, de conséquences en cas d’impayés ou de révision du prix du logement sont identiques ;
  • Le locataire a l’obligation de payer ses charges locatives et de souscrire à une assurance habitation alors que le propriétaire n’y est pas obligé sauf s’il est propriétaire non-occupant. Faites attention à déclarer à votre compagnie d’assurances le bon capital mobilier afin d’être correctement indemnisé en cas de sinistre.
  • La sous-location est réglementée ;
  • L’entretien courant et les réparations locatives sont à la charge du locataire.

De manière générale, les logements meublés se louent jusqu’à 20 % plus cher que les habitations vides. Cependant, ils peuvent représenter un réel avantage si vous avez besoin d’emménager rapidement et que vous n’avez pas beaucoup d’équipements en votre possession. Le choix de l’une ou l’autre de ces deux options dépend avant tout de votre situation au moment de votre recherche de logements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *