Comment secourir une personne atteinte d’un arrêt cardiaque ?

Secourir une personne sur le point de faire un arrêt cardiaque n’est pas une tâche aisée surtout si on est juste qu’un simple témoin. Certes, dans une situation délicate pareille, il faut avant tout rester le plus calme possible et éviter de paniquer. Nous vous montrons quoi faire.

Vérifier si le patient est conscient

Avant de passer au massage cardiaque, l’important est avant toute chose de vérifier l’état du patient, s’il est conscient ou bien s’il peut bouger ou montrer un signe de vie. Dans la plupart du temps, on essaie de lui parler et de lui poser des questions notamment sur son prénom. Dans le cas d’un état d’inconscience, il va falloir intervenir rapidement en allongeant le patient au sol, en ouvrant sa chemise ou sa poitrine et en essayant de faire le nécessaire pour le réveiller. Cela dit, le temps est compté et il va falloir appeler un numéro d’urgence et se faire assister par un médecin par téléphone. Ce dernier peut nous indiquer quoi faire et quel geste réaliser pour que le patient reprenne rapidement conscience. Quoi qu’il en soit, ces gestes de secours parviennent à 95% des cas sauver des vies.

Favoriser sa respiration avec le massage cardiaque

Il s’agit d’une étape importante bien avant même d’effectuer un massage cardiaque au patient. En outre, favoriser sa respiration se base sur la libération de la voie aérienne. Pour ce faire, on doit essayer de décoller sa langue en posant les 3 doigts sur le menton et la paume de la main sur le front. Ensuite, il faut surélever le menton pour favoriser la respiration. Dans la minute qui suit, il faut vérifier si son ventre ou sa poitrine accomplit les mouvements de la respiration. Notons que cette étape reste primordiale pour permettre au cœur de se rebattre grâce à la circulation du sang favorisant ainsi l’oxygénation des organes vitaux. En effet, en cas d’absence d’oxygène, certains organes se détériorent et cela conduit à des lésions du cerveau. Sa respiration peut être lente mais c’est toujours bon signe afin que le massage cardiaque puisse être efficace.

Passer à la compression thoracique

Comme son nom l’indique, la compression thoracique exige la bonne technique. On doit tout de même s’en tenir à quelques points essentiels comme la position des mains et des doigts. On doit aussi garder une position verticale par rapport au sol et respecter la durée de la compression tout en veillant à rester en contact avec le sternum du patient. Le bouche-à-bouche est aussi requis si c’est nécessaire pour accélérer la réanimation de la personne. Le secouriste quant à lui doit continuer la même manœuvre en appuyant fort sur la zone d’appui et en faisant descendre les mains vers le bas jusqu’à 4 ou 5 cm. Ensuite, il doit s’arrêter un petit moment pour permettre au thorax de reprendre ses dimensions initiales et sa posture pour un effet plus efficace. En bref, avec cette manœuvre, le patient peut revenir à lui au bout de quelques minutes et juste le temps que les secours lui viennent en aide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *