assurance habitation

Conseil assurance habitation : louer vides et meublés ?

Vous êtes locataire et vous envisagez de vous installer dans une nouvelle habitation ? Dans ce cas, plusieurs possibilités s’offrent à vous : le choix d’un appartement ou d’une maison vide, ou celui d’un meublé. Pour vous aider à prendre la bonne décision, nous avons répertorié pour vous les principales différences entre ces deux options.

Location vide ou meublée : quelles différences matérielles ?

Comme l’indique son nom, le logement meublé doit être loué avec ses meubles. Oui, mais pas uniquement… Le propriétaire a également l’obligation de fournir à son locataire tous les équipements nécessaires au bon déroulement de sa vie quotidienne. Conformément au décret numéro 2015-981 de 2015, les équipements obligatoires d’un meublé sont les suivants :

  • La literie accompagnée d’une couette ;
  • Un dispositif occultant pour les chambres (volet ou rideau) ;
  • Une table et des chaises ;
  • Des étagères ;
  • Une plaque de cuisson ainsi qu’un four ou un four à micro-ondes ;
  • Un réfrigérateur et un congélateur ;
  • La vaisselle (en quantité suffisante pour que les occupants du logement puissent prendre leur repas) ;
  • Des ustensiles de cuisine ;
  • Des luminaires ;
  • Le matériel d’entretien ménager nécessaire à l’habitation (aspirateur, balais, serpillière…).

A contrario, un logement vide n’a aucune obligation matérielle. Il peut être totalement nu. C’est au locataire de personnaliser les lieux et d’apporter le nécessaire pour pouvoir y vivre convenablement.

L’assurance habitation, la garantie, le préavis etc. tout connaître sur les différences et similitudes

Sachez aussi que des règles différentes s’appliquent sur le bail d’un logement vide et sur celui d’un meublé :

  • Le dépôt de garantie est de 2 mois de loyer maximum pour un meublé, contre 1 mois pour une location vide ;
  • Le préavis de départ est de 3 mois pour un logement classique, mais il est réduit à 1 mois pour un meublé ;
  • La durée du bail d’un logement meublé est de 1 an, contre 3 ans pour une habitation nue.

D’autres éléments, en revanche, sont communs à ces deux types de locations :

  • Le candidat locataire doit avoir des cautions ;
  • Des frais d’agence immobilière peuvent être appliqués ;
  • Le propriétaire doit respecter des règles de non-discrimination au logement et des critères de décence ;
  • Les règles de fixation du loyer, de paiement du loyer, de conséquences en cas d’impayés ou de révision du prix du logement sont identiques ;
  • Le locataire a l’obligation de payer ses charges locatives et de souscrire à une assurance habitation alors que le propriétaire n’y est pas obligé sauf s’il est propriétaire non-occupant. Faites attention à déclarer à votre compagnie d’assurances le bon capital mobilier afin d’être correctement indemnisé en cas de sinistre.
  • La sous-location est réglementée ;
  • L’entretien courant et les réparations locatives sont à la charge du locataire.

De manière générale, les logements meublés se louent jusqu’à 20 % plus cher que les habitations vides. Cependant, ils peuvent représenter un réel avantage si vous avez besoin d’emménager rapidement et que vous n’avez pas beaucoup d’équipements en votre possession. Le choix de l’une ou l’autre de ces deux options dépend avant tout de votre situation au moment de votre recherche de logements.

assurance moto

Assurance moto : que faire face aux voleurs de 2 roues ?

En 2018, les vols de véhicules à 2 ou 3 roues motorisés ont diminué de 9 % par rapport à l’année précédente. Néanmoins, ils représentent encore un tiers des véhicules volés sur l’Hexagone. Or, la quasi-totalité d’entre eux ont été dérobés de la même façon : par la technique dite de l’enlèvement. L’assurance moto vous aide à prévenir ces événements.

La technique de l’enlèvement, le best-seller en matière de vol de deux-roues

Selon l’étude annuelle publiée par COYOTE Secure sur les vols de véhicules, en 2018, 9 motos sur 10 ont été volées grâce à la technique de l’enlèvement. Cette méthode repose sur un principe simple : utiliser la taille réduite et le poids restreint d’une moto pour en faire un véhicule facile à transporter. Ainsi, si le gabarit des motos est un réel avantage pour circuler en ville, il est un profond inconvénient en matière de vol.

Désormais, les malfaiteurs n’ont plus à manipuler le démarreur ou à découper les antivols des motos stationnées. Ils se contentent de les hisser dans un fourgon, sans même avoir à les démarrer.

Avec un taux de 93,1 %, l’enlèvement est presque devenu l’unique méthode de vol des motos en France. D’ailleurs, cette pratique a augmenté de 12,5 % entre 2017 et 2019. Pas de panique, nous vous expliquons plus tard dans l’article comment l’assurance moto vous aide à faire face à un vol.

L’enfouissement, deuxième étape pour dissimuler un véhicule volé

Comme bon nombre de motos ont un système de géolocalisation, la plupart des voleurs les emmènent rapidement dans un parking souterrain ou dans un container. Ainsi, ils brouillent les systèmes de traçage intégrés, de façon à ce qu’on ne puisse pas retrouver les deux-roues volés.

Pour preuve, toujours selon l’observatoire de Coyote Secure, on retrouve 55 % des deux-roues volés dans un sous-sol. 45 % d’entre eux se cachent dans des containers extérieurs.

Dans ces conditions, quelles mesures préventives adopter ?

De nouveaux systèmes de géolocalisation voient continuellement le jour pour déjouer les dispositifs de brouillage utilisés par les voleurs. Étanches et autonomes, ils rendent la dissimulation des véhicules volés de plus en plus difficile.

Notons que, pour être indemnisés par leur assurance moto en cas de vol, les assurés doivent respecter certaines règles de prévention. Pour limiter les risques de vol, ils doivent utiliser un antivol homologué. Leur moto doit être attachée à un point fixe et dans un emplacement éclairé la nuit et souvent fréquenté. Le dispositif d’antivol de la moto doit quant à lui passer à travers les tubes de fourches et les disques, ce qui permet d’immobiliser totalement le véhicule. Enfin, pour des raisons d’efficacité supplémentaire, les compagnies d’assurances recommandent d’utiliser deux antivols différents : l’un pour bloquer le disque et empêcher le démarrage de la moto, l’autre pour fixer le véhicule sur un point fixe. De même, des équipements d’alarme  dissuadent les malfaiteurs.

Des détails sur l’assurance moto

En souscrivant à une assurance moto, vous pouvez opter pour la garantie vol. Votre compagnie d’assurance vous indemnisera en cas de vol. En tant que motard, vous devez assurer votre moto. Mais dans une assurance moto, la garantie vol est souvent une garantie non-incluse dans la formule la plus basique. Nous vous conseillons de choisir une offre adéquate pour prévenir cet événement qui n’arrive malheureusement pas qu’aux autres.

courtier en assurance

Quelle est la valeur ajoutée du courtier en assurance

Pour vous aider à trouver le contrat d’assurance qu’il vous faut, il existe désormais sur Internet de nombreux comparateurs en ligne. Cependant, les offres proposées ne sont pas systématiquement adaptée à votre situation précise. Vous pouvez facilement vous tromper et souscrire  aux mauvaises garanties. Le rôle du courtier en assurance est de dénicher pour vous la meilleure offre du marché avec les garanties qui vous sont indispensables au meilleur prix. En passant par un courtier, vous êtes sûr de ne pas avoir de mauvaise surprise de votre assurance en cas de sinistre. Lire la suite