Mariage rock

Pourquoi choisir le format vidéo pour un mariage rock ?

Vous organisez un mariage rock car le thème rock est celui qui reflète le plus votre couple. Pour raconter votre histoire, vous avez fait appel à un photographe de mariage. Mais pour garder le souvenir de ces moments intimes et authentiques avez vous pensé à faire appel à un vidéaste dont le savoir-faire et l’expérience est d’insuffler l’esprit rock à votre mariage ? Voici 5 bonnes raisons de faire appel à un vidéaste de mariage rock.

Le rock n roll c’est dans le mouvement !

Si vous organisez ce type de mariage, vous n’avez sûrement pas l’intention que la seule chose qui tourne lors du mariage ce soit votre robe de mariée ! Un mariage rock c’est avant tout un mariage fun et décalé où l’intention première est de faire une grosse fiesta sans compromis ni chichi. Exit le pseudo mariage rock chic qui n’a pour seule ambition qu’une décoration en rouge et noir et des têtes de morts en guise de cendrier.

Au-delà de la photo, un film de mariage mettra en valeur par le mouvement le dynamisme de votre mariage. Un montage dynamique est essentiel. Pour cela il est indispensable de choisir un vidéaste qui à l’expérience dans la réalisation de productions musicales. Il saura cadencer les images sur le rythme de la musique de votre choix et faire en sorte que les moments forts soient encore plus puissants.

Un mariage rock, c’est avant tout du lâcher prise.

Avoir l’esprit rock n’est pas une question de tatouages ou de code vestimentaire. Le premier code du rock c’est de n’avoir aucunes limites. Si vous avez choisi pour votre mariage le thème du rock, c’est pour le lâcher prise que vous voulez donner à vos invités.
Un professionnel de la vidéo, comme pour la photo, est une clé essentielle pour permettre aux invités de se lâcher un peu.

A la différence d’un photographe qui captera l’instant, le vidéaste de mariage cherchera à faire vivre des moments. Pour cela, il saura mettre à l’aise les invités à travers son humour et sa folie communicatrice. Il joue un peu le rôle d’animateur de soirée.

Et si ce n’est pas vraiment nécessaire, alors il saura complètement se faire oublier pour laisser au groupe la place de s’exprimer librement. Les plus belles vidéos de mariage sont celles où les mariés, les invités ne se sentent pas filmés.

Jongler entre la présence nécessaire à la décontraction et la discrétion demande une véritable expérience.

Un amoureux du rock, c’est un amoureux du son !

Un vidéaste de mariage rock digne de ce nom est avant tout un fan de musique. Il réalise des films qui donnent envie de danser. Il aura compris vos goûts musicaux et saura dans quel registre élaborer la vidéo du mariage.

L’audio est plus importante que l’image dans un film. Un bon vidéaste de mariage n’est pas seulement équipé d’une caméra. Il possède des micros hf et directionnels. Il accordera beaucoup de temps au choix de la musique dans son montage.

Un vidéaste rock, c’est un gros geek !

Malgré son côté no-limit et anarchiste, un vidéaste de mariage fan de rock est avant tout un passionné de matériel. Il possède un gros PC pour ne pas perdre de temps dans la réalisation du film. Il maîtrise sur le bout des doigts son appareil photo qu’il a customisé en caméra haut de gamme. Il est passionné par l’image et la qualité de celle-ci. L’inconvénient c’est que pour faire appel à un vidéaste de mariage qui passe du temps au montage de votre film, il faut y mettre le prix.

Filmer un mariage rock demande de l’expérience !

Faire appel à un vidéaste de mariage qui maîtrise la réalisation de clips vidéo est une très bonne alternative. Mais n’oubliez pas que lors d’un mariage, il est impossible de refaire une prise où de réaliser une mise en lumière adaptée à chaque prise. Vous devez optez pour un cameraman professionnel qui possède une véritable expérience du mariage et de ses particularités.

En effet, une journée de mariage est un événement très particulier qui demande au réalisateur une grande capacité d’adaptation et d’anticipation.

Marrakech: le savoir-vivre et les coutumes à connaître

Passer un séjour à Marrakech: le savoir-vivre et les coutumes à connaître

C’est décidé, le Maroc sera votre prochaine destination ! Vous n’avez pas pu résister au charme de ce pays à la fois fascinant et mystérieux. Une chose est certaine, ce voyage vous réserve bien de belles expériences. Mais avant de vous y rendre, vous devez connaître certaines informations comme le savoir-vivre et les coutumes de ce pays, et plus particulièrement de Marrakech. En effet, c’est une étape incontournable de votre voyage. Lire la suite

NetVox Assurances : Assurance cyclo : différence entre cyclo et motocyclette

Assurance cyclo : différence entre cyclo et motocyclette

L’article R311-1 du Code de la route, modifié par le décret n°2009-497 du 30 avril 2009-art. 2, définit précisément les caractères qui permettent de distinguer le cyclomoteur de la motocyclette. Une assurance cyclo vous fait découvrir dans cet article 5 critères pour vous aider à faire la différence entre cyclo et motocyclette.

Cyclo et motocyclette : différence de motorisation

Le cyclomoteur est :

  • Soit un véhicule de catégorie L1e, véhicule à 2 roues, équipé d’un moteur d’une cylindrée d’au plus 50 cm3 s’il est à combustion interne ou d’une puissance maximale nette ne dépassant pas 4 kilowatts pour les autres types de moteur ;
  • Soit un véhicule de catégorie L2e, véhicule à 3 roues, équipé d’un moteur d’une cylindrée d’au plus 50 cm3 s’il est à allumage commandé ou d’une puissance maximale nette ne dépassant pas 4 kilowatts pour les autres types de moteur.

La motocyclette est :

  • Soit un véhicule de catégorie L3e à 2 roues sans side-car ;
  • Soit un véhicule de catégorie L4e à 2 roues avec side-car.

La motocyclette est équipée d’un moteur d’une cylindrée supérieure à 50 cm ³ et ne dépassant pas les 125 cm3 s’il est à combustion interne. Sa puissance n’excède pas 11 kilowatts (15 ch.).

Lorsque vous chercherez à souscrire une assurance cyclo ou une assurance moto, le permis qu’on vous demandera de présenter variera en fonction de votre âge, de votre véhicule et de sa puissance.

Cyclo et motocyclette : différence de vitesse maximale

Le cyclomoteur, véhicule de catégorie L1e et L2e, a une vitesse maximale par construction égale ou supérieure à 6 km/h et ne dépassant pas 45 km/h.

La motocyclette (avec ou sans side-car) atteint une vitesse maximale par construction supérieure à 45 km/h.

Vous devez déclarer ces éléments quand vous souscrivez une assurance cyclo ou une assurance moto.

Cyclo et motocyclette : différence de permis de conduire requis

La conduite d’un cyclomoteur exige un permis AM BSR option « cyclomoteur » ou un permis de conduire B, A1, A2, A.

Une motocyclette se conduit avec un permis A1, A2, A, B et une formation.

Cyclo et motocyclette : différence d’âge requis

L’âge requis pour conduire :

  • Un cyclomoteur est de 14 ans avec un permis de conduire AM (avec mention 108) ou de 16 ans avec permis AM (sans mention) ;
  • Une motocyclette est de 16 ans avec un permis de conduire A1.

Cyclo et motocyclette : plaque d’immatriculation

L’arrêté du 9 février 2009 indiquait des formats de plaques d’immatriculation différentes pour les véhicules à moteur à deux roues :

  • Les cyclomoteurs : plaque de 140 mm par 120 mm ;
  • Les motocyclettes : plaque de 170 mm par 130 mm ou 210 mm par 130 mm.

L’arrêté du 11 février 2015 modifie cet arrêté du 9 février 2009 et impose l’uniformisation des caractéristiques et le mode de pose des plaques d’immatriculation des véhicules à moteur à 2 ou 3 roues et quadricycles à moteur non carrossés.

Ainsi pour les cyclomoteurs et les motocyclettes, un format unique de 210 mm de largeur par 130 mm de hauteur a été retenu.

Le numéro d’immatriculation a changé également. Depuis le 01 juillet 2015, les cyclomoteurs nouvellement immatriculés présentent le même format que les autres véhicules SIV : 2 lettres-3 chiffres-2 lettres séparés par un tiret, par exemple, NC-323-TB.

À présent vous savez faire la différence entre un cyclomoteur et une motocyclette. Il ne vous reste plus qu’à vous protéger : casque et assurance cyclo obligatoires. Bonne route !

NetVox Assurances - Assurance auto risques aggravés : voiture incendiée, tout savoir

Assurance auto risques aggravés : voiture incendiée, tout savoir

Votre voiture a été incendiée et vous vous demandez comment être indemnisé ? Vous trouverez dans cet article la procédure à suivre pour obtenir l’indemnisation d’une voiture incendiée si votre contrat d’assurance auto risques aggravés comporte la garantie incendie et des indications sur les recours possibles en l’absence de garantie incendie.

La garantie incendie : c’est quoi ?

La garantie incendie est une protection contre l’incendie ou l’explosion d’un véhicule qui ne fait pas partie automatiquement du contrat d’assurance auto risques aggravés.

La souscription d’une garantie incendie permet de bénéficier d’une indemnisation à condition que les dégâts causés par l’incendie soient d’origine accidentelle (événements climatiques, problèmes électriques par exemple) ou malveillante (vandalisme ou attentat par exemple). Ainsi, les incendies de véhicules provoqués volontairement ou non par l’assuré sont exclus de toute indemnisation.

La voiture incendiée est :

  • Soit remplacée si elle est complètement détruite ;
  • Soit réparée si les dégâts sont partiels et réparables.

L’indemnisation est calculée en fonction :

  • Soit de la valeur de remplacement de la voiture : sa cotation à l’argus ;
  • Soit de sa valeur à neuf ou valeur d’achat.

Selon les conditions particulières du contrat d’assurance auto, une franchise peut aussi être appliquée sur le montant de l’indemnisation. La franchise est le montant qui reste à votre charge lors de la résolution de votre sinistre.

Lors de la souscription d’une garantie incendie, il est indispensable de comparer les options des différents contrats proposés.

Comment être indemnisé avec une garantie incendie ?

Si votre contrat d’assurance auto risques aggravés comporte la garantie incendie, les étapes pour être indemnisé sont les suivantes :

  1. Déclaration du sinistre auprès de votre assureur dans les 5 jours ouvrés après la découverte du véhicule incendié ; veillez à ne pas dépasser ce délai ;
  2. Dépôt d’une plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie pour incendie criminel ;
  3. Examen du véhicule par un expert professionnel mandaté par l’assureur afin d’évaluer le montant des dommages ;
  4. Indemnisation en fonction des conditions particulières de votre contrat. Vous avez le choix entre différentes formules plus ou moins complètes.

Dans le cas où vous contestez le montant de l’indemnisation proposé, vous avez la possibilité de demander, à vos frais, une contre-expertise.

Que faire si votre contrat d’assurance ne comporte pas de garantie incendie ?

La première démarche à effectuer après l’incendie de votre véhicule et de prévenir votre assureur afin de résilier votre contrat d’assurance auto risques aggravés.

Ensuite deux possibilités de recours s’offrent à vous :

  1. Demander une indemnisation à la Commission d’indemnisation des victimes d’infraction (CIVI), indemnisation soumise à conditions notamment de revenus.
  2. Présenter une réclamation à la préfecture de votre lieu de résidence en invoquant l’article L.211-10 du Code de la sécurité intérieure si votre voiture a été incendiée lors de violences urbaines : vandalisme collectif, émeutes…

Les automobilistes qui souhaitent donc se prémunir contre les conséquences de l’incendie ou de l’explosion de leur véhicule doivent souscrire une garantie incendie. Votre assureur propose alors soit une extension de garantie d’un contrat d’assurance auto risques aggravés existant, soit la souscription d’une assurance auto risques aggravés plus protectrice telle qu’une assurance tous risques.